Le mensonge d’Ulysse

By (author)Paul Rassinier

35,00 45,00 


& Ulysse trahi par les siens

Les deux parties de cet ouvrage ont déjà été publiées, mais séparément, — la première, ou l’expérience vécue (Passage de la Ligne), en 1949, — la seconde, ou l’expérience des autres (Le Mensonge d’Ulysse, proprement dit), en 1950, dans la forme d’une étude critique de la littérature concentrationnaire : j’avais pensé que, sur un sujet aussi délicat, il convenait d’administrer la vérité à petites doses.


 

Clear
Couverture: Choose an option


C’est de cette disposition d’esprit que d’aucuns ont tenté de profiter pour jeter la suspicion sur mes intentions : si Le Passage de la Ligne généralement accueilli avec sympathie, ne provoqua que des grincements de dents sourds et sans conclusion, d’un certain côté, Le Mensonge d’Ulysse fut en effet l’occasion d’une violente campagne de presse dont le départ fut donné à la Tribune même de l’Assemblée Nationale.

C’est cette manière de penser et de juger dont la justification est le plus primitif des chauvinismes, qui permet de déclarer que six cents personnes brûlées dans une église et un village détruit à Oradour-sur-Glane (France) sont victimes du plus abominable des crimes tandis que des centaines et des centaines de milliers de personnes — femmes, enfants et vieillards, aussi ! — exterminées à Leipzig, Hambourg, etc. (Allemagne), Nagasaki et Hiroshima (Japon) dans les conditions que l’on sait, c’est-à-dire, tout aussi atroces, constituent un indiscutable et héroïque exploit.

C’est elle aussi qui permet d’éviter la mise en accusation du grand et véritable responsable de tout : la guerre !


 

Share with friends !
Détails sur le produit

Broché: 454 pages
Éditeur : Omnia Veritas Ltd (6 mars 2018)
Collection : Oeuvres de Paul Rassinier
Langue : Français
ISBN-10: 9781912452385
ISBN-13: 978-1912452385
ASIN: 1912452383
Dimensions du produit: 15,2 x 2,3 x 22,9 cm

Author

Couverture

Brochée, Reliée

You may also like…

  • Mon testament politique et privé


    Un peuple qui veut prospérer doit rester lié à sa terre. Un homme ne doit jamais perdre contact avec le sol sur lequel il a eu le privilège de naître. Il ne doit s’en éloigner que temporairement et toujours avec l’idée d’y revenir. Les Anglais, qui furent par nécessité des colonisateurs et qui furent de grands colonisateurs, se sont généralement conformés à cette règle.


     

    20,00 
  • Le drame des Juifs européens


    & Les responsables de la Deuxième Guerre mondiale

    L’auteur de cet ouvrage a été un résistant de la première heure. Avec Georges Bidault et deux autres grands honnêtes hommes, le regretté Henri Ribière qui fut Secrétaire de l’Office national des Anciens Combattants et l’humble, mais courageux et trop oublié commandant Lierre, il fut un des fondateurs du Mouvement Libération-Nord. À ce titre, il fut arrêté par la Gestapo en 1943, déporté dans les camps de concentration allemands où il passa dix-neuf mois. Il en est revenu invalide de guerre à 100% plus cinq degrés, dans l’impossibilité de reprendre son poste dans l’enseignement.


     

    35,00 45,00 
  • Le discours de la dernière chance


    & Le véritable procès Eichmann

    La première évidence qui surgira de ces travaux, c’est que la Civilisation, une dans sa conception, est cependant multiple et très diverse dans ses formes simultanées ou successives et que chacune d’entre elles, peut-être dans un instinctif et secret espoir de renaître ailleurs et à son gré, se résigne à mourir à l’endroit où elle est née, par refus de se transformer, c’est-à-dire de se plier aux exigences conjuguées de la nature et du progrès.


     

    35,00 45,00 
  • Le Parlement aux mains des banques


    & L’équivoque révolutionnaire

    De droit divin ou de droit populaire, d’un seul ou de quelques-uns, l’exercice du Pouvoir suppose des Élus et donc une hiérarchie. Le Chef d’État, ses satrapes, ses pachas ou ses caïds, ses parlementaires ou ses conseillers sont la réplique terrestre de la pyramide des Dieux gréco-latins et de celui qui trône dans son Paradis entouré de ses anges et de ses archanges. C’est à l’intention des non-prédestinés et des anges déchus que les Tables de la Loi ont été données à Moïse sur le Mont Sinaï et à sa postérité sur l’Agora, le Forum, dans l’Église Saint-Pierre de Rome, la Cathédrale de Reims et les Parlements. Les guerres et les révolutions ne sont, à leur tour, que la réplique ou le pendant de la foudre et des éclairs du Mont Sinaï.


     

    28,00