Le monde occulte des comic books

25,00 


de DC Comics à Marvel

Le rôle des comics américains Marvel se doit d’être épinglé en raison de leur action délétère sur la psyché de l’enfant. À la lecture des travaux de Jérémy Lehut, on peut relever les points suivants structurant ce monde des super-héros. Les auteurs sont majoritairement juifs et leurs « créatures » sont des surhommes ou sortes de demi-dieux aux pouvoirs magiques étendus.


 


Enfin, leur profil psychologique invite le jeune lecteur à l’imitation ; c’est-à-dire à s’identifier au héros, l’homme-dieu, en adulant son mode de vie mêlé à de la magie tout en consistant à suivre une morale libérée de toutes contraintes, plus précisément, à rejeter les principes chrétiens. Pour mieux cerner le profil psychologique des différents dessinateurs et concepteurs de ces bandes dessinées imprégnées d’un hébraïsme kabbalistique, nous devons cerner les causes afin de mieux comprendre les conséquences.

Comme nous l’avons écrit, le refus de la synagogue de reconnaître que Jésus de Nazareth est le Messie annoncé dès la Genèse III-15 a conduit les représentants de ce milieu à l’esprit révolté à se construire un « messie de substitution ». Tous les super-héros étudiés par Jérémie Lehut ne sont que le reflet de cet état d’esprit, une projection de l’être idéal rêvé consciemment ou non par les Juifs. Les auteurs des BD Marvel ne sont pas obligatoirement assidus aux offices religieux de la synagogue. Et pourtant ! Les traits psychologiques de ces dessinateurs et concepteurs, héritiers d’une marque familiale fanatiquement rebelle au christianisme transmise de génération en génération, sont l’exacte image des tenants du monde rabbinique en attente d’un « messie » libérateur. En observant l’aspect magique de ces super-héros agissant souvent dans des périodes de crise (guerre, cataclysme, …), celui-ci n’est pas sans faire penser au monde ésotérique propre à la Kabbale.


 

Share with friends !
Détails sur le produit

Broché : 204 pages
Editeur : Omnia Veritas Ltd (22 novembre 2019)
Langue : Français
ISBN-10 : 191305750X
ISBN-13 : 978-1913057503
Dimensions du produit : 14 x 1,1 x 21,6 cm

You may also like…

  • Sociétés secrètes et mouvements subversifs


    L’objet du présent ouvrage est donc de poursuivre l’enquête que j’ai commencée dans Révolution mondiale, en retraçant le cheminement des idées révolutionnaires à travers les sociétés secrètes depuis les temps les plus reculés, en n’indiquant le rôle des Juifs que là où il est clairement décelable, mais en ne cherchant pas à les impliquer là où il n’y a pas de preuves suffisantes. C’est pourquoi je ne baserai pas mes affirmations sur des ouvrages simplement “antisémites”, mais principalement sur les écrits des Juifs eux-mêmes.


     

    35,00 
  • L’Institut Tavistock des relations humaines


    Façonner le déclin moral, spirituel, culturel, politique et économique des États-Unis d’Amérique

    Le Tavistock Institute for Human Relations a eu un effet profond sur les politiques morales, spirituelles, culturelles, politiques et économiques des États-Unis d’Amérique et de la Grande-Bretagne. Il a été en première ligne de l’attaque contre la Constitution américaine. Aucun groupe n’a produit plus de propagande pour inciter les États-Unis à participer à la Première Guerre mondiale à une époque où la majorité du peuple américain s’y opposait.


     

    25,00 
  • MK – Abus Rituels et Contrôle Mental


    Outils de domination de la “Religion sans nom”

    Pour la première fois dans le monde francophone, un livre tente d’explorer les sujets complexes que sont les abus rituels traumatiques et le contrôle mental qui en découle. Il s’agit ici d’approfondir la lourde question de la pédocriminalité élitiste, aussi appelée le pédo-satanisme. Comment réagit le cerveau d’un enfant soumis à de telles horreurs ? Comment est-il possible de programmer mentalement un être humain ? Quelles sont les racines de telles pratiques ?


     

    45,00 60,00 
  • La République Universelle du genre humain


    Expliquer l’essence de la Révolution de 1789 avec ses conséquences spirituelles et politiques exige de cerner la tournure d’esprit des acteurs de cette époque en fonction de leurs référents philosophiques. Dans Archives du mondialisme, nous avons traité dans le chapitre III des tentatives des Juifs à acquérir la nationalité française. Après quatorze échecs, la quinzième fut la bonne avec la naturalisation de cette communauté à la nation française le 27 septembre 1791. La chose se fit avec l’appui de nombreux révolutionnaires (Mirabeau, l’abbé Sieyès, l’évêque Talleyrand, Clermont-Tonnerre, l’avocat Godard, l’abbé Grégoire, …) en liaison avec un petit groupe très actif de Juifs comme Cerf Beer. Cet événement, impossible dans le cadre d’une France née du baptême de Clovis sous l’égide de l’évêque Saint-Rémi, n’a pu se concrétiser qu’en raison d’une mutation des mentalités parmi les élites aristocratiques, bourgeoises et même royales car Louis XVI a posé les jalons rendant la chose faisable.


     

    28,00