Œuvres & écrits de Charles Maurras III

By (author)Charles Maurras

35,00 


Poésies & Vérités

L’originalité est un don bien rare chez les poètes ; cette faculté d’invention et de création ne réside qu’en un petit nombre d’esprits, troupeau d’élite, que la nature répand çà et là de loin en loin comme des feux pour guider les pas chancelants de l’humanité. Mais quoique dépourvu de cette étincelle divine, il n’est pas cependant impossible de se faire une place honorable dans les lettres ou dans les arts. Une imitation judicieuse, un goût pur, un vers élégant peuvent compenser les avantages que seul possède le génie.


 


On voit alors ces hommes remarquables à tant de titres se choisir parmi les étoiles qui brillent dans leur firmament, un guide, un ami pour appuyer leurs pas incertains par leurs propres forces. C’est ainsi du moins qu’agit Boileau, l’un des plus sages écrivains du XVIIe siècle. Ce fut Horace qu’il prit pour soutien dans sa carrière ; c’est sur lui qu’il fixa ses regards et modela ses actions. Toute son ambition fut d’approcher de ce grand maître.

La chose n’était pas facile : approcher Horace, même de loin, c’est une entreprise hardie — j’allais dire téméraire. Quel Protée aux mille formes que ce poète tour à tour badin et sublime, rieur et mélancolique, sceptique et croyant ! Quelle prodigieuse mobilité dans cet esprit qui unit la finesse et la pureté des formes à la profondeur et à l’étendue des idées ! Il sourit au printemps près d’éclore, et l’acclame de ses joyeux refrains ; il raille l’inquiétude des mortels, et soupire un moment après sur l’inconstance de leur fortune. Il se joue aujourd’hui sur le mode anacréontique des grands noms du peuple-roi ; vous le verrez demain saisir la lyre de Pindare et faire vibrer de ses plus fins accents la corde patriotique. Il a jeté son bouclier à Philippes, il encense Auguste avec la naïveté et l’étourderie d’un vrai poète ; cela ne l’empêchera pas de pleurer sur Brutus, et, le verre en main, de célébrer la vertu de Caton. La nature s’anime sous son léger pinceau. Il revêt des plus brillantes couleurs les sujets les plus arides et ses vers semblent tourbillonner devant nous comme un chœur de Bacchantes enivrées dans le silence de la nuit. Délire orphique, boutades de moraliste, orgies épicuriennes, rien ne lui est étranger : il transforme en or tous les métaux qu’il touche, et il les touche tous. C’est une manière de La Fontaine, grand enfant simple et crédule le matin, moqueur et libertin le soir, également susceptible d’enthousiasme et de découragement, passant d’une émotion à l’autre sans transition avec une incroyable célérité, vivant et mourant en poète, c’est à dire en rêveur, sur la tombe duquel on pourrait graver les vers de Régnier :

Je vécus sans nul pensement
Me laissant aller doucement
À la bonne loi naturelle.


Share with friends !
Détails sur le produit

Broché: 616 pages
Éditeur : Omnia Veritas Ltd (5 novembre 2018)
Langue : Français
ISBN-10: 1912452944
ISBN-13: 978-1912452941
Dimensions du produit: 15,2 x 3,1 x 22,9 cm
Dimensions du produit: 15,2 x 3,1 x 22,9 cm

Author

You may also like…

  • Œuvres & écrits de Charles Maurras IV


    Anthinéa & les amants de Venise

    Passons vite. Ces âges n’intéressent que l’historien. Ce que nous cherchons dans la Grèce, c’est ce qui lui donne son rang sur le monde antique et moderne, ce par quoi elle se distingue de tout le reste, ce qui fait qu’elle est elle et non la barbarie. C’est l’âge de la grécité proprement dite, de l’hellénisme pur qui dura deux ou trois cents ans environ pour la statuaire. On en reconnaît le début au vie siècle, lorsque en Attique et dans les îles, l’art se transforme, s’assouplit et se délivre des rigides modèles venus d’Orient.


     

    35,00 
  • Œuvres & écrits de Charles Maurras II


    L’Action Française & le Vatican

    Les partis qui ont le plus violemment combattu la politique de Pie X recommencent contre Benoît XV. On verra ailleurs ce que cette hostilité éternelle à la papauté couvre d’hostilité foncière au bien moral et matériel du genre humain ; ces violences systématiques exercées contre le seul îlot de pure humanité que puisse montrer la planète nous arrivent aujourd’hui couvertes du masque du patriotisme blessé. On voit facilement ce qu’il faut en penser, du point de vue de l’Homme. Leur prétexte hypocrite ne doit pas moins nous indigner comme Français.


     

    35,00 
  • Œuvres & écrits de Charles Maurras I


    L’Action Française & la politique

    L’Action française a le devoir de répéter qu’elle n’a jamais fait appel à un parti. Vous sentez-vous Français ? Traitons des affaires de France au point de vue des seuls intérêts du pays. Voilà le seul langage que nous ayons tenu. Ce sera notre langage de tous les jours. Il ne s’agit pas de mettre en avant nos préférences personnelles, nos goûts ou nos dégoûts, nos penchants ou nos volontés. Nous prenons ce qu’il y a de commun entre nous — la patrie, la race historique — et nous demandons au lecteur de se placer au même point de vue fraternel.


     

    35,00 
  • Œuvres & écrits de Charles Maurras V


    Principes

    Trait singulier de l’intelligence et du sentiment de ce pays-ci : une conscience française se réveille dans les moments de colère et de deuil. Oui, certes, nos diversités sont inhérentes à la forme de notre sol et de notre esprit, mais il faut bien aussi qu’il y ait « une » France. Oui, notre unité fut un chef-d’œuvre d’art historique, mais cette unité-là dut avoir ses raisons, elle dut correspondre à des réalités tangibles, pour avoir résisté à tant de destructeurs ! Une civilisation, un esprit, une langue, un goût, une société, une politesse, des mœurs, ces expressions d’intérêts profonds ou sublimes, ces hauts produits de notre combinaison séculaire ne peuvent donc se renoncer aussi facilement que l’espèrent nos ennemis. Menacés, ils se développent et la sensibilité patriote qui se manifeste par la force de la douleur peut changer, par sa réaction, bien des choses à notre destin.


     

    35,00