Histoire juive / Religion juive

By (author)Israël Shahak

25,00 


Le poids de trois millénaires

La première difficulté inhérente à notre propos tient à ce que, depuis ces cent cinquante dernières années, le terme “juif” a pris dans l’usage courant deux sens très différents. Pour mieux comprendre cette nouveauté, reportons-nous par l’imagination en l’an 1780. À l’époque, la signification de ce terme pour tout le monde coïncidait avec ce que les juifs eux-mêmes considéraient comme le fondement constitutif de leur propre identité.


 


Celle-ci était essentiellement religieuse; de plus, les préceptes de la religion régissaient, jusque dans les moindres détails quotidiens, tous les aspect de la vie sociale et privée des juifs entre eux et dans leurs rapports avec les non-juifs.

Qu’un juif pût boire ne fût-ce qu’un verre d’eau chez un non-juif était alors effectivement impensable. Cette situation a été modifiée par un double processus, lequel, né en Hollande et en Angleterre, s’est poursuivi en France, lors de la Révolution, ainsi que dans les pays qui suivirent son exemple, et a fini par gagner les États monarchiques modernes du XIXe siècle: dans tous ces pays, les juifs ont acquis des droits individuels nombreux et importants (et, dans certains cas, l’égalité juridique complète); et le pouvoir judiciaire que la communauté juive exerçait sur ses membres a été aboli. Notons bien que ces deux développements furent simultanés et que le second — bien qu’assez peu connu — est encore plus important que le premier.


 

Share with friends !
Détails sur le produit

Broché : 236 pages
Éditeur : Omnia Veritas Ltd (4 mai 2020)
Langue : Français
ISBN-10 : 1913057763
ISBN-13 : 978-1913057763
Dimensions du produit : 14 x 1,3 x 21,6 cm

Author

You may also like…

  • La culture de la critique


    Les Juifs et la critique radicale de la culture des Gentils

    Les mouvements dont cet ouvrage fait l’objet (anthropologie Boasienne, radicalisme politique, psychanalyse, École de Francfort et Intellectuels de New York) n’ont été embrassés que par peu de gens dont la communauté juive ne connaissait pas ou ne comprenait pas les points de vue. La thèse défendue ici consiste à affirmer que ces mouvements intellectuels ont été dominés par les Juifs, que la pensée de la plupart de ceux qui ont pris part à ces mouvements fut caractérisée par un fort sentiment identitaire juif et que ces mêmes personnes ont, de par leur engagement, agi dans l’intérêt de la communauté juive.


     

    35,00 
  • Les Juifs et le Talmud


    Morale et Principes sociaux des Juifs

    Aucun problème ethnique ou religieux ne s’est posé, à travers l’Histoire, d’une manière plus générale, plus continue et plus obsédante que le problème Juif. Aussi loin qu’on se reporte depuis que les Juifs sont campés au milieu des nations — et cette manière de vivre est bien antérieure pour eux à l’époque où les armées romaines leur infligèrent ce qu’on appela « la dispersion » — on trouve les Juifs en lutte avec tous les peuples qui les ont reçus dans leur sein.


     

    23,00 
  • La huitième croisade


    libres révélations d’un officier d’État-Major britannique

    La « Communauté » juive, ordre social particulier à la Juiverie, constitue une puissance sans scrupule pour le mal, laquelle, pendant vingt siècles, a miné la civilisation dans chaque partie du globe. Libre d’influences extérieures, elle a exercé son action, en accord avec ses propres lois arbitraires, dans la méfiance et au détriment des pays sur lesquels ses membres se sont abattus.


     

    25,00 
  • Le Juif sectaire ou la tolérance talmudique


    Ce volume est l’esquisse, à grands traits, de la tolérance des juifs, à travers dix-neuf siècles, à l’égard des chrétiens, spécialement des chrétiens français qu’il est de mode aujourd’hui d’accuser tous les jours d’intolérance à l’égard des juifs.


     

    25,00