Le diable pour père

30,00 


Introduction à la question juive

L’histoire humaine est composée substantiellement par deux courants de pensée auxquels tous les autres se ramènent comme des mutations accidentelles. La première est LA TRADITION CATHOLIQUE, révélée par Dieu à Adam, aux Patriarches et à Moïse, conservée et transmise par l’ancienne Synagogue mosaïque, (vraie Église de Dieu dans l’Ancien Testament) et appelée même CABALE VRAIE car non pervertie par les Rabbins et les Pharisiens. La seconde est LA CABALE FAUSSE et IMPURE ou GNOSE, qui prend son origine de la VRAIE et PURE CABALE (ou Tradition catholique), et qui a été pervertie ensuite par la méchanceté de l’homme tenté par LUCIFER ; le “Non serviam” et l’’”Eritis sicut dii” constituent en effet le cœur de la GNOSE ou FAUSSE CABALE.


 


LA TRADITION CATHOLIQUE se fonde sur l’être, sur ce qui est immuable, sur l’acte. La FAUSSE CABALE au contraire, se fonde sur le devenir, sur le changement, sur l’évolution et sur le mythe du progrès à l’infini : Dieu n’est donc pas, mais Il devient ou se fait.

De ceci naît L’OPPOSITION “PER DIAMETRUM” DES DEUX MODES DE VIE : celui catholique, qui est contemplatif, par lequel l’homme au moyen de l’intelligence et de la volonté cherche à connaître et à aimer Dieu, et celui cabalistico-gnostique, qui est surtout magique, pratique et technique.
Le monde actuel, presque complètement cabalisé, a rendu l’homme esclave et “mécanique”, seulement capable d’agir, de faire, de s’affairer pour produire, et tout à fait incapable de contempler avec amour l’Acte pur (qui, comme nous le rappelle Notre-Seigneur dans l’Évangile, est “l’unique chose nécessaire”, à laquelle il faut subordonner chaque activité pratique, qui si elle ne doit pas être méprisée, ne doit pas non plus avoir la primauté dans la hiérarchie des valeurs de la vie humaine).

Avec la FAUSSE CABALE (rabbinico-pharisaïque) la créature (comme déjà Lucifer) a la prétention de se faire égale à Dieu par son propre effort et au moyen d’une technique (gnosis). Ce n’est pas Dieu qui sauve gratuitement, par sa pure miséricorde, mais c’est l’homme qui est le perfectionnement et le point oméga vers lequel “dieu” tend de façon panthéiste. La FAUSSE CABALE se fonde sur les trois concupiscences : l’amour désordonné des plaisirs sensibles, des biens périssables et matériels, et de nous-mêmes.

LA TRADITION CATHOLIQUE au contraire se fonde sur l’esprit des Conseils évangéliques : l’amour de la souffrance, le détachement des biens de ce monde et le mépris de nous-mêmes en acceptant nos propres limites, pour être attirés par Dieu à participer de sa vie intime et divine d’une manière finie, comme il convient à une créature, au moyen de la grâce sanctifiante qui est “semen gloriæ”.

St Augustin nous enseigne que “La Cité de Satan est formée de ceux qui s’aiment eux-mêmes jusqu’au mépris de Dieu ; la Cité de Dieu au contraire de ceux qui par amour pour Dieu se méprisent eux-mêmes”.

Il nous reste à choisir : de quelle cité voulons-nous faire partie ? À quelle Tradition voulons-nous adhérer, à la luciférienne ou à la chrétienne ?


 

Share with friends !
Détails sur le produit

Broché: 524 pages
Éditeur : Omnia Veritas Ltd (4 septembre 2018)
Langue : Français
ISBN-10: 9781912452248
ISBN-13: 978-1912452248
ASIN: 1912452243
Dimensions du produit: 15,2 x 2,7 x 22,9 cm

You may also like…

  • La République Universelle du genre humain


    Expliquer l’essence de la Révolution de 1789 avec ses conséquences spirituelles et politiques exige de cerner la tournure d’esprit des acteurs de cette époque en fonction de leurs référents philosophiques. Dans Archives du mondialisme, nous avons traité dans le chapitre III des tentatives des Juifs à acquérir la nationalité française. Après quatorze échecs, la quinzième fut la bonne avec la naturalisation de cette communauté à la nation française le 27 septembre 1791. La chose se fit avec l’appui de nombreux révolutionnaires (Mirabeau, l’abbé Sieyès, l’évêque Talleyrand, Clermont-Tonnerre, l’avocat Godard, l’abbé Grégoire, …) en liaison avec un petit groupe très actif de Juifs comme Cerf Beer. Cet événement, impossible dans le cadre d’une France née du baptême de Clovis sous l’égide de l’évêque Saint-Rémi, n’a pu se concrétiser qu’en raison d’une mutation des mentalités parmi les élites aristocratiques, bourgeoises et même royales car Louis XVI a posé les jalons rendant la chose faisable.


     

    28,00 
  • Le Judaïsme & le Vatican


    L’irréductible antagonisme avec lequel le Judaïsme s’est toujours opposé au Christianisme depuis deux mille ans est la clef et le principal ressort de la subversion moderne une position qui, comme nous avons essayé de le montrer par des citations de docteurs et d’universitaires juifs respectés et érudits, bien loin d’être absurde comme il pourrait sembler à première vue, est très compréhensible lorsque l’on saisit qu’elle découle tout naturellement de l’esprit et de la pensée judaïques.


     

    25,00 
  • La culture de la critique


    Les Juifs et la critique radicale de la culture des Gentils

    Les mouvements dont cet ouvrage fait l’objet (anthropologie Boasienne, radicalisme politique, psychanalyse, École de Francfort et Intellectuels de New York) n’ont été embrassés que par peu de gens dont la communauté juive ne connaissait pas ou ne comprenait pas les points de vue. La thèse défendue ici consiste à affirmer que ces mouvements intellectuels ont été dominés par les Juifs, que la pensée de la plupart de ceux qui ont pris part à ces mouvements fut caractérisée par un fort sentiment identitaire juif et que ces mêmes personnes ont, de par leur engagement, agi dans l’intérêt de la communauté juive.


     

    35,00 
  • La Guerre Occulte


    Toute l’histoire du XIXe siècle est marquée par l’évolution du mouvement révolutionnaire qui va de 1789 au bolchevisme russe. Cette lutte souterraine commença avec la Révolution française que soutinrent les Illuminés rassemblés au convent de Wilhelmsbad sous la présidence du professeur bavarois Weishaupt.


     

    25,00 
  • Complot contre l’Église


    Sans crainte d’exagération, on peut assurer qu’aucun autre livre au cours de ce siècle n’a été l’objet d’autant de commentaires dans la presse mondiale. La valeur définitivement probante de ce livre provient de sa superbe et importante compilation de documents d’Histoire et de sources d’indiscutable importance et authenticité.


     

    35,00 
  • Nouvelle histoire des Juifs


    À travers toute l’histoire de la civilisation, un problème spécifique est demeuré constant pour l’humanité. Dans toutes les grandes affaires de paix, de guerres ou de rumeurs de guerres, les grands empires ont dû faire face l’un après l’autre au même obstacle : le problème juif.


     

    25,00 35,00 
  • Histoire juive / Religion juive


    Le poids de trois millénaires

    La première difficulté inhérente à notre propos tient à ce que, depuis ces cent cinquante dernières années, le terme “juif” a pris dans l’usage courant deux sens très différents. Pour mieux comprendre cette nouveauté, reportons-nous par l’imagination en l’an 1780. À l’époque, la signification de ce terme pour tout le monde coïncidait avec ce que les juifs eux-mêmes considéraient comme le fondement constitutif de leur propre identité.


     

    25,00